EDITIO :  Un paradigme de civilisation

Le patrimoine culturel vivant du Soufisme est d’une diversité et d’une richesse dont on peut difficilement rendre compte aujourd’hui.

Ce patrimoine est poétique, littéraire, artistique. Il s’exprime dans des centaines de langues et a profondément marqué depuis des siècles différentes sociétés, leurs arts et modes de vie.

Il est pourtant rare d’appréhender le Soufisme, qui est avant tout une voie et une pratique spirituelle , dans sa dimension culturelle en tant que patrimoine universel de notre humanité .

Quelle est la place, la présence, de grands auteurs du Soufisme tels qu’Ibn Arabi, Rumi, Jami ou Al Jili dans notre monde d’aujourd’hui ? Celle encore d’auteurs et penseurs contemporains -tel Mohammed Iqbal- imbibés de l’enseignement de ces grands maîtres et de leurs apports actuels pour penser ou repenser le spirituel ? La présence, l’influence, des femmes depuis Rabia jusqu’à nos jours au sein de cette culture de l’Islam nourrie de cette spiritualité ? Celle de la poésie – d’une incroyable profondeur et richesse – qui s’exprime aussi bien dans des traditions classiques que populaires, issue de cette inspiration soufie, poésie ensuite chantée dans les cercles du Samaa ?

La prise de conscience de la réalité de cette matrice culturelle, du lien transversal qu’elle établit de fait entre plusieurs aspects, à travers le temps et l’espace, de ces enseignements, confréries et patrimoines du Soufisme, est pour notre époque un enjeu essentiel.

Cette matrice est un paradigme de civilisation. Celui par lequel peuvent s’élaborer des valeurs qui sans se vouloir hégémoniques sont néanmoins universelles.

Celui par lequel on appréhende comme un enrichissement réel, dans notre monde d’aujourd’hui, la diversité des cultures et des religions. Un paradigme par lequel on peut mieux saisir les racines spirituelles des crises de notre temps. Celui enfin qui peut ouvrir la possibilité au cœur même de notre quotidien, dans un monde et parmi une jeunesse de plus en plus déboussolés, de penser et de cheminer vers une vie meilleure. Une vie porteuse de sens.

Faouzi Skali.